Memoriabcn

Routes historiques dans les quartiers de Barcelone (XXe siècle)

Sarrià-Sant Gervasi

SITES DE LA ROUTE


« Les Catalans sont tous de la merde ! » : c’est avec cette exclamation que le directeur du quotidien La Vanguardia, Luís de Galinsoga, méprisa publiquement la langue catalane en plein milieu d’une messe en l’église Sant Ildefons en 1959. Cette insulte déclencha une réaction sociale qui entraîna le boycott du journal. Celui-ci durerait jusqu’à la démission de Galinsoga, en février 1960. Ce fut l’une des premières revendications du catalanisme au temps de Franco ayant eu de fortes répercussions.

Le 21 juin 1959, le directeur de La Vanguardia (organe de transmission des valeurs du régime et d’endoctrinement politique) proféra cette insulte dans l’église Sant Ildefons, outré par le fait que la messe s’y déroulât en catalan. Cet incident allait donner le coup d’envoi de « l’affaire Galinsoga », une campagne de boycott contre le quotidien engagée par des individus proches de l’Académie de la langue catalane et du collectif CC (Crist Catalunya o Catòlics Catalans), un mouvement parapolitique nationaliste et catholique qui avait vu le jour au milieu des années 1950. Le journal perdit plus de 20 000 abonnés et ses ventes quotidiennes diminuèrent de 10 000 exemplaires.

Le 19 janvier 1960, Luis Martínez de Galinsoga publia « Afecto y servicio a Cataluña », un article à travers lequel il voulait démontrer son catalanisme en proclamant son amitié avec Francesc Cambó et Puig i Cadafalch. Mais cette tentative n’eut pas l’effet escompté et déclencha même une nouvelle campagne offensive de la part des collectifs catalanistes. Finalement, face aux pertes économiques, le comte Godó, propriétaire du quotidien, demanda au ministre de l’Information et du Tourisme de renvoyer immédiatement Galinsoga. Le 5 février 1960, en dépit de quelques désaccords au sein du conseil des ministres, Franco annonça la décision : Galinsoga devait présenter sa démission. La victoire de l’opposition au régime franquiste dans cette affaire donna de l’élan à plusieurs mouvements antifranquistes et catalanistes qui, dès lors, organisèrent d’autres campagnes en faveur de la langue et de la culture catalanes.

Localisation: Travessera de Gràcia, 53-65 || Coordonnées: (LAT, LONG): 41.396120161, 2.149459668

  • Events:
  • Deuxième République
  • Guerre civile
  • Franquisme
  • Transition
Memoriabcn