Memoriabcn

Routes historiques dans les quartiers de Barcelone (XXe siècle)

Ribera et Barceloneta

SITES DE LA ROUTE


Le 19 mai 1960, alors qu’on commémorait le centenaire de la naissance du poète Joan Maragall au Palau de la Música Catalana (où 4 ministres de Franco assistait au spectacle), le public se mit à chanter « El Cant de la Senyera », l’hymne catalan interdit par le régime franquiste, donnant lieu aux incidents connus sous le nom de « faits du Palau ».

En 1960, l’Orfeó Català, dont le siège se trouvait au Palau de la Música, prépara un spectacle à l’occasion du centenaire de la naissance de Joan Maragall avec pour objectif d’en faire un événement revendicatif en faveur du catalanisme. On devait notamment y interpréter le « Cant de la Senyera », une œuvre de Maragall considérée comme un symbole du nationalisme catalan. Le 21 avril 1960, une fois le programme approuvé, l’Orfeó demanda l’autorisation nécessaire à la Délégation provinciale de l’Information et du Tourisme pour la tenue du concert. Quelques jours plus tard, la Préfecture supérieure de police signala à l’Orfeó que le concert devait être reporté à cause de son contenu. Face à cette décision, l’organisme décida de supprimer le « Cant de la Senyera » du programme afin de pouvoir maintenir la date du concert, fixée au 19 mai.

À cette époque, les initiatives antifranquistes de nature civique ou culturelle abondaient. Apparues au milieu des années 50, elles étaient l’œuvre de militants catalanistes et certaines reposaient par ailleurs sur une base nettement catholique, généralement conservatrice. Ainsi, entre 1954 et 1955 on créa par exemple le groupe Catalans Catòlics ou Crist Catalunya (CC) composé de jeunes chrétiens comme Jordi Pujol, qui deviendrait plus tard Président de la Generalitat de Catalogne entre 1980 et 2003. Ce groupe participa aux fameux faits du Palau, qui se déroulèrent pendant le concert en hommage à Joan Maragall.

Ce soir-là, sur les consignes des autorités franquistes, des policiers étaient postés un peu partout dans le Palau (où quatre ministres de Franco étaient d’ailleurs présents). Au moment où il était prévu à l’origine d’interpréter le « Cant de la Senyera », un groupe de catalanistes parmi le public entonna la première strophe de l’hymne et fut imité par une grande partie du public. La police, intervenant immédiatement, frappa les activistes, qui répondirent par des coups de poing. 25 personnes furent arrêtées, avant d’être interrogées et torturées à la Préfecture supérieure de Police de la Via Laietana. Par la suite, d’autres personnes furent interpellées, dont notamment Jordi Pujol. Ce dernier, même s’il avait été l’un des instigateurs de la revendication, ne s’était pas rendu au Palau de la Música ce soir-là. On les soumit à un conseil de guerre et on les déclara coupables des événements et de la diffusion d’un pamphlet contre le dictateur. En conséquence, Jordi Pujol fut condamné à sept ans de prison.

Localisation: Carrer de Sant Pere Més Alt || Coordonnées: (LAT, LONG): 41.387373703, 2.175444242

  • Events:
  • Deuxième République
  • Guerre civile
  • Franquisme
  • Transition
Memoriabcn