Memoriabcn

Routes historiques dans les quartiers de Barcelone (XXe siècle)

Gràcia

SITES DE LA ROUTE


À l’angle de l’avenue Diagonal et du Passeig de Gràcia, un espace de mémoire s’est défini au fil des annés. L'obélisque au centre a changé de signification à plusieurs reprises tandis que la place a reçu différentes nomenclatures.

Cette place s’appelait autrefois Plaça del Cinc d'Oros, en allusion à une carte du jeu de cartes espagnol, car les réverbères disposés en son centre formaient une figure qui n’était pas sans rappeler celle-ci. Le 12 avril 1936, on y inaugura un monument en l’honneur de Francesc Pi i Margall, homme politique catalan et Président de la Première République espagnole. Il s’agissait d’un obélisque réalisé par les architectes Adolf Florensa et Josep Vilaseca, qui fut couronné d’une sculpture de Josep Viladomat intitulée « Flamme », qui représentait une femme nue portant une branche de laurier dans la main, en representant la République. La partie inférieure du monument fut ornée d’un médaillon représentant Pi i Margall.

Quelques mois plus tard, lors du soulèvement militaire du 19 juillet 1936, le Cinc d'Oros fut le théâtre des premiers affrontements entre les militaires insurgés des casernes de Pedralbes et Sant Andreu et les militants ouvriers qui défendaient la République. Et en 1938, jusque tard dans la guerre,  en cette place  on fit ses adieux à des hommes et femmes volontaires des Brigades Internationales, pour les remercier de leur lutte contre les fascisme. 

Au terme de la guerre, suite à la victoire franquiste, la Mairie rebaptisa la place du nom de Place de la Victoire. Elle fit retirer le médaillon et la sculpture de la République. On mis en place un blason de la Phalange au pied de l'obélisque. Celui-ci fut également orné de la sculpture qui avait été reléguée à la deuxième place lors du concours réalisé pour le monument original, une œuvre de Frederic Marès qui représentait elle aussi une femme, le bras levé cette fois. Un aigle impérial couronnait l'obélisque, d’où le nom populaire de « plaça del lloro » (place du perroquet). Le monument fut inauguré le 26 janvier 1940, jour du premier anniversaire de l'occupation franquiste de Barcelone. Ce fut l’un des premiers exemplaires de monuments propagandistes au service du régime.

Après la Seconde Guerre mondiale, suite à la victoire des forces alliées, Franco décida de retirer une bonne partie des symboles fascistes de l’espace public. Dans le cas de la place Cinc d’Oros, il retira l'aigle et l’endroit fut dorénavant surnommé « plaça del llapis » (place du crayon). Pendant les années d’après-guerre, la place n’échappa pas aux actions du mouvement antifranquiste, qui s’en prit au monument à plusieurs reprises; et pendant la transition a été le scénario de plusieurs manifestations en faveur de la liberté et de l'amnistie. Le 14 décembre 1979, suite au retour de la démocratie, l’inscription qui rendait hommage aux militaires insurgés et le blason franquiste furent arrachés par un groupe d’individus. Le 27 février 1981, la place fut officiellement rebaptisée Plaça de Joan Carles I, le roi d’Espange de l’époque.

En 1990, la sculpture d’origine, « Flamme », fit son retour sur l'espace public, mais à un autre emplacement : la place Llucmajor, dans le quartier de Nou Barris (actuellement place de la République). Quant à la statue de la Victoire de Frederic Marès,  elle n’a été retirée du pied de l'obélisque jusqu’à 2011, conformément à la loi dite de Mémoire historique. Finalement, en 2017 la mairie de Barcelone a changé le nom de la place en celui de Cinc d'Oros, reprenant ainsi le nom populaire, où il a installé deux panneaux d'information expliquant l'histoire de la place.

Localisation: Plaça Joan Carles I || Coordonnées: (LAT, LONG): 41.383379732, 2.145296135

  • Events:
  • Deuxième République
  • Guerre civile
  • Franquisme
  • Transition
Memoriabcn