Memoriabcn

Routes historiques dans les quartiers de Barcelone (XXe siècle)

Gòtic et Raval

SITES DE LA ROUTE


En 1971, au crépuscule de la dictature franquiste, l’église Sant Agustí fut le théâtre de la fondation de l’Assemblée de Catalogne, une organisation qui réunissait des groupes divers ayant pour dénominateur commun le mécontentement à l’égard du régime franquiste.

Le 7 novembre 1971, cette église accueillit la première séance de l’Assemblée de Catalogne, une plateforme unifiée de lutte contre le franquisme. Elle fut créée dans la clandestinité selon un programme qui contenait quatre points élémentaires : droits politiques, amnistie pour les prisonniers politiques, rétablissement provisoire du statut d’autonomie de 1932 et coordination avec les autres forces démocratiques de l’Espagne. Ce programme était synthétisé dans le slogan « Liberté, amnistie, statut d’autonomie », qui devint le leitmotiv de toute la dissidence prodémocratique catalane. L’Assemblée de Catalogne se voulait une plateforme civique où les partis politiques œuvraient aux côtés des syndicats, des associations de quartier et de tous types d’organisations de la société civile.

L’Assemblée contribua grandement à étendre les actions et les protestations à l’ensemble du territoire catalan. Elle alla jusqu’à devenir le principal cadre de coordination de l’anti-franquisme et diriger les principales mobilisations populaires de ces années-là. Cependant, l’Assemblée de Catalogne ne parvint pas à assimiler les secteurs plus modérés de l’opposition démocratique, qui la jugeaient trop à gauche en dépit de son ample pluralisme politique. L’Assemblée posa un jalon en matière d’unification des actions des forces prodémocratiques à l’échelle de toute l’Espagne. Elle soutint de nombreuses mobilisations, campagnes et actions politiques unifiées, mais la répression lui coupa les ailes à plusieurs reprises. Par exemple, le 28 octobre 1973, 113 membres de la Commission permanente de l’Assemblée furent arrêtés par la police alors qu’ils tenaient une réunion clandestine dans l’église Santa Maria Mitjancera.

Localisation: Plaça de Sant Agustí, 2 || Coordonnées: (LAT, LONG): 41.380529363, 2.171871091

  • Events:
  • Deuxième République
  • Guerre civile
  • Franquisme
  • Transition
Memoriabcn