Memoriabcn

Routes historiques dans les quartiers de Barcelone (XXe siècle)

Gòtic et Raval

SITES DE LA ROUTE


Pendant la transition vers la démocratie, des organisations d’extrême droite accomplirent une série d’attentats terroristes. L’un de ces attentats eut lieu le 20 septembre 1977 au siège du magazine satirique El Papus, à l’angle de la rue Tallers et de la place Castella. Une victime mortelle et treize blessés furent à déplorer.

Le magazine El Papus, auto-qualifié de « magazine satirique et neurasthénique », vit le jour le 20 octobre 1973 et fut publié jusqu’en 1986. Il avait pour vocation de faire la satire d’affaires politiques et sociales d’actualité.

Le 20 septembre 1977, un colis piégé arriva au siège de la maison d’édition Amaika (qui publiait les magazines El Papus, Cuervo et Party). Il n’explosa pas dans le bureau du directeur, à qui il était destiné, mais dans le hall de réception. La déflagration causa la mort du concierge du bâtiment, Juan Peñalver, et blessa treize autres personnes. Cet attentat fut revendiqué par la Triple A (Alianza Apostólica Anticomunista ou Alliance apostolique anticommuniste) et tout semble indiquer que ses auteurs appartenaient à la Hermandad Nacional de la Guardia de Franco (Confrérie nationale de la garde de Franco) et à la Juventud Española en Pie (Jeunesse espagnole en arme). L’attentat se voulait une réponse de cette organisation profasciste au numéro d’El Papus publié après le 20 novembre 1976, qui faisait la satire du rassemblement ayant eu lieu à Madrid pour commémorer le premier anniversaire de la mort de Franco.

Une manifestation de rejet fut organisée suite à cet attentat. Rassemblant 6 000 personnes, elle partit du siège du magazine, passa par la place de Catalunya et la place Sant Jaume, puis s’acheva devant le bâtiment du gouvernement civil, où on lut une déclaration de condamnation de l’attentat. Après plusieurs semaines d’interruption, un nouveau numéro d’El Papus fut publié le 8 octobre 1977. Il contenait une photo montrant les conséquences de l’attentat et avait pour titre « La visite de la rancœur », tandis que l’éditorial était intitulé « Vous autres fascistes, vous êtes les terroristes ». Peu après l’attentat, 13 personnes furent arrêtées, toutes connues pour leurs agissements violents contre le changement démocratique. Malgré tout, la sentence du procès reflète bien le laxisme de l’enquête policière à l’égard de ces faits. Les accusés ne furent condamnés qu’à quelques mois de prison pour un délit de détention d’explosifs.

Localisation: Carrer de Tallers, 77 || Coordonnées: (LAT, LONG): 41.384966436, 2.166372990

  • Events:
  • Deuxième République
  • Guerre civile
  • Franquisme
  • Transition
Memoriabcn