Memoriabcn

Routes historiques dans les quartiers de Barcelone (XXe siècle)

Les Corts et Eixample esquerre

SITES DE LA ROUTE


Le palais de Pedralbes, destiné à devenir le palais royal de Barcelone, fut construit au début du XXe siècle. C’est ici que le Président de la République, Manuel Azaña, élit domicile pendant la guerre civile, quand le gouvernement espagnol vint s'installer à Barcelone.

Avec le soutien de la sphère monarchique de Barcelone, Antoni Güell, riche industriel, fit construire le palais de Pedralbes sur un terrain de sa propriété en vue de l’offrir à Alphonse XIII pour que ce dernier puisse y séjourner lors de ses visites. La construction du bâtiment, œuvre des architectes Eusebi Bona et Francesc de Paula Nebot, s’étala de 1919 à 1925. Les jardins, conçus par Rubió i Tudurí, furent ornés d’éléments décoratifs de Carles Buïgas et d’Antoni Gaudí.

Pendant la Deuxième République, l'État céda le palais à la commune de Barcelone. En 1932, le Président Macià y inaugura le musée des arts décoratifs et une résidence étudiante. Au cours de la guerre civile, le palais accueillit des enfants réfugiés des quatre coins de l’Espagne, qui fuyaient la guerre. Suite à l’établissement du gouvernement de la République à Barcelone, en novembre 1937, le Président Manuel Azaña y élit domicile et le complexe fut rebaptisé « palais présidentiel ». Le transfert du gouvernement espagnol à Barcelone (en provenance de Valence) alla de pair avec l’arrivée de nombreux fonctionnaires, ce qui contraignit la Generalitat et la mairie à leur céder plusieurs bâtiments, non sans tension entre les trois niveaux de l’Administration (locale, régionale et nationale).

Outre le fait de garantir la sécurité de ses membres en temps de guerre, le transfert du gouvernement répondait à un besoin de contrôle des facultés que la Generalitat de Catalogne avait acquises après avoir étouffé le coup d'État militaire avec le soutien des forces populaires. En effet, la Generalitat s’était octroyé des compétences allant bien au-delà de celles établies par le statut de Núria (1932), en frappant la monnaie, en assumant l’ordre public et en créant le ministère catalan de la Défense, par exemple. Le gouvernement central se méfiait tout particulièrement des comités de travailleurs qui exerçaient un contre-pouvoir et échappaient au contrôle institutionnel. Suite aux faits de mai 1937, le gouvernement de la République décida de rétablir son contrôle sur la Catalogne en envoyant des forces de l'ordre à Barcelone.

À compter de l’occupation de Barcelone par les troupes franquistes, le palais de Pedralbes accueillit le dictateur Francisco Franco lors de ces séjours dans la ville.

Localisation: Avinguda Diagonal, 686 || Coordonnées: (LAT, LONG): 41.386438083, 2.118452943

  • Events:
  • Deuxième République
  • Guerre civile
  • Franquisme
  • Transition
Memoriabcn