Memoriabcn

Routes historiques dans les quartiers de Barcelone (XXe siècle)

Sant Andreu

SITES DE LA ROUTE


En 1963, une nouvelle prison pour femmes ouvrit ses portes dans le quartier de la Trinitat Vella. Sa gestion incomberait aux religieuses de l’ordre des Croades Evangèliques del Crist Rei. Parmi les détenues figuraient des prisonnières politiques des dernières années du franquisme.

La prison pour femmes de la Trinitat fut inaugurée le 9 juillet 1963. Elle devait accueillir les 263 détenues et les 19 enfants de la prison des Corts (fermée en 1955), qui avaient été transférés provisoirement à la prison Model 8 ans auparavant). Le centre fut dirigé jusqu’en 1978 par les Croades Evangèliques del Crist Rei, un ordre religieux créé en 1937 pour surveiller les détenues ordinaires et les femmes républicaines emprisonnées. L’objectif initial du régime franquiste était de permettre aux prisonniers d’expier leurs péchés. Cependant, suite à la réforme du Service national des prisons de 1956, il s’agissait alors de faire abandonner toute idéologie aux détenus pour qu’ils cessent de croire aux principes qui les avaient condamnés à la réclusion.

Les religieuses de la prison de la Trinitat, partisanes avérées de l’idéologie fasciste, s’efforçaient de faire perdre leurs convictions aux détenues. Les prisonnières politiques étaient jugées plus dangereuses que les autres puisqu’elles pensaient par elles-mêmes et étaient plus difficiles à dominer. L’objectif des religieuses étaient de leur faire perdre leur identité et de les isoler du monde extérieur en les soumettant à des tortures psychologiques. En décembre 1975, après la mort de Franco, 14 prisonnières politiques de la Trinitat ont entamé une grève de la faim pour réclamer une amélioration de leur situation et souligner la discrimination dont elles faisaient l’objet, mais elles n’obtinrent que quelques menues concessions. Dès lors, et tout au long de l’année 1976, le Collectif féministe de Barcelone convoqua tous les dimanches des rassemblements devant la prison pour exiger l’amélioration du traitement réservé aux détenues. Finalement, en 1978, suite à l’entrée en vigueur de la réforme pénitentiaire, des fonctionnaires vinrent remplacer les religieuses et une nouvelle réglementation des prisons fut mise en place.

En 1983, la prison devint un centre pénitentiaire pour jeunes, destiné aux prisonniers âgés de moins de 21 ans. En janvier 2009, on entama la démolition d’une grande partie du complexe. Une petite cérémonie en hommage aux femmes qui y avaient été emprisonnées sous le franquisme eut lieu.

Localisation: Carrer del Pare Manjón, 4 || Coordonnées: (LAT, LONG): 41.453207580, 2.191708646

  • Events:
  • Deuxième République
  • Guerre civile
  • Franquisme
  • Transition
Memoriabcn